Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Mon cheval a mal au dos ? Les signes à reconnaitre pour avoir le bon réflexe chiro !

Mon cheval a mal au dos ? Les signes à reconnaitre pour avoir le bon réflexe chiro !

Le 23 septembre 2020
Mon cheval a mal au dos ? Les signes à reconnaitre pour avoir le bon réflexe chiro !
Voici des signes à ne pas manquer chez votre cheval afin d'anticiper certaines blessures dues à des compensations musculaires et/ou articulaires. Une harmonie dans la locomotion du cheval lui permettra de mieux répondre aux attentes du cavalier.

.

.

Des signes simples à reconnaitre montrent que votre cheval souffre de douleurs articulaires ou de maux de dos. Voici les signes à ne pas manquer:

  1. Asymétrie dans la locomotion (il n'est pas carré)
  2. Manque de souplesse
  3. Boiterie (vu auparavant pas le vétérinaire pour éliminer toute cause non mécanique)
  4. Baisse de performances sportives, réticence au travail
  5. Changement brutal de comportement sans aucune raison apparente, il "pète les plombs"
  6. Il creuse son dos au travail, il cède difficilement à la main
  7. A l'obstacle, il se décale toujours du même coté
  8. Difficultés à une main au travail (il a du mal à engager d'un coté par exemple)
  9. Sensibilité anormale au toucher (il fait trembler sa peau ou mord quand vous passez votre main à un endroit)
  10. Comportement agressif lors du sanglage

Le chiropracteur diagnostique et traite les affections de l'appareil locomoteur de votre cheval afin de "nettoyer" son système nerveux de toutes les interférences/blocages de son organisme qu'il a accumulé au fil des années.

Grâce aux ajustements chiropratiques, votre cheval devient plus souple, ses muscles se relâchent, il gère mieux les stress de son quotidien (comme les mauvaises réceptions à l'obstacle, les faux mouvements, les chocs, le poids du cavalier sur le dos, les enrênnements, la selle et/ou l'enrênnement parfois inadaptés..) et améliore sa proprioception et donc ses performances.


Je conseille vivement des soins préventifs pour les chevaux car leurs blessures articulaires ou ligamentaires nécessitent une longue convalescence, embêtante pour eux et pour leur cavalier. Ajustés régulièrement, à chaque début de saison par exemple, les chevaux ayant à nouveau une meilleure mobilité articulaire voient leurs performances améliorées. L'ajustement du cavalier est indispensable également pour une parfaite harmonie du binôme cheval/cavalier.